A quelques points de l’exploit

La Pologne est décidément le pays du volley. Ecrans géants, véritable village devant le stade, plateaux TV en direct au milieu de la foule… mais surtout une horde fantastique de supporters polonais, une véritable marée rouge et blanche. Autant dire que l’ambiance du Spodek pour ce match Pologne/ France était plus que survoltée. Les « Polska, Polska » ont ponctués le match. L’entrée des joueurs se fait individuellement, sous les poursuites de lumière et les ovations des supporters, un véritable show à l’américaine!

pom pom pol

Chaude ambiance dans le Spodek

Le spectacle continue ensuite sur le parquet où les deux équipes se livrent un combat acharné. Les Polonais prennent l’ascendant en ce début de rencontre. Faisant preuve d’une attaque puissante et d’un block efficace, ils mènent 8-4 au premier temps mort. Le public transcende les rouge et blanc. Le Spodek retentit d’une véritable cacophonie, les seuls
moments de silence ponctuent les points gagnants des Bleus. Ces derniers font preuve d’une belle combativité, revenant à 1 point des Polonais (18-17) après avoir été menés de 5. C’est le moment que choisit leur Raul Lozano, l’entraîneur polonais, pour demander un temps mort.Mais il en faut plus pour refroidir les Français qui recollent au score à 20-20 puis à 21-21. Ils perdent alors une belle occasion de mener sur un ballon mal géré par Samica, puis ratent une belle balle de set offerte par un superbe ace de Pujol. Chaque point devient une lutte, et c’est sur un score hallucinant de 38-36 que se termine ce set de longue haleine, à l’avantage de Polonais plus réalistes.
Le deuxième set commence sur les chapeaux de roues, les Bleus prennent l’ascendant, menant 8-7 au premier temps mort technique. L’atmosphère est plus tendue, les décisions de l’arbitre souvent contestées. Les Polonais reprennent momentanément la tête, profitant des trop nombreuses erreurs françaises, particulièrement sur le service. A 17-17, que les hommes de Philippe Blain se réveillent. Ils enchaînent alors coups de génie sur coups de bluff et plient ce deuxième set avec 6 points d’avance.
Surfant sur cette bonne lancée, les Français foncent tête baissée dans le troisième set. Sans complexes et emmenés par Samica, Vadeleux et un Antonin Rouzier étonnamment solide étant donné sa très faible expérience internationale font des merveilles. Ils comptent jusqu’à 5 points d’avance (15-10). Une grosse frayeur glace alors le camp français alors que Pujol s’écroule se tenant le mollet en retombant de service. Malgré la sortie de leur passeur, les Français tiennent le cap, s’octroient une balle de set et emportent la manche.

contre puj/pol

Un contre engagé, à l’image du combat mené par les deux équipes

Tous les espoirs sont permis alors que Pierre Pujol réintègre alors le groupe, sans doute victime de crampes dues au rythme effréné de la rencontre. Mais galvanisés par leur incroyable public les Polonais reviennent plus motivés que jamais sur le court. Ils enchaînent les points gagnants (4-0 puis 6-1) jusqu’à ce que Philippe Blain demande un temps mort pour réfréner leurs ardeurs. La tâche est rude pour recoller au score, et les Bleus ne parviennent pas à se rapprocher à plus de 3 points. Le coach de l’équipe polonaise continue avec succès de faire tourner son effectif. Tous ses joueurs ont d’ores et déjà foulés le Taraflex, et mènent à présent 17-13. Le set file alors rapidement, avec un écart toujours semblable, jusqu’à ce que Vadeleux réduise la marque en attaquant par le centre sur une passe courte de Pujol qui fixe la défense polonaise (22-19). La pression des Polonais sur la défense française est trop forte. Les Bleus concèdent donc logiquement ce 4e set.

Dans un tie-break qui s’annonce épique, les Bleus prennent l’ascendant psychologique en remportant les deux premiers points sur une attaque de Vadeleux puis une faute de Szymanski. Mais les Polonais recollent immédiatement au score après un block de Samica qui prend le filet et sort. Scénario identique pour les 4 points suivants. Les rouge et blanc pointent alors pour la première fois en tête dans ce tie-break sur une attaque de Winiarski (5-4). Un block exceptionnel des« anciens » (Kieffer et Antiga) remet alors les équipes à égalité (6-6). Au changement de côté les Polonais ont une légère longueur d’avance (8-7). Le public est comblé par ce suspens insoutenable et reste debout depuis le début de ce tie-break. C’est sur un block-out des Français que la victoire semble choisir son camp, les rouge et blanc mènent alors 11-8 puis 12-8. Malgré une belle résistance les Bleus ne peuvent arrêter leurs adversaires. Une faute de fil les prive définitivement de tout espoir, et offre aux Polonais 4 balles de match. Ces derniers n’auront besoin que de deux pour remporter ce premier match de la poule E.

rouzier MVP

Antonin Rouzier, MVP modeste

Les Bleus auront certainement des regrets d’avoir concédé cette rencontre qui s’est jouée à très peu choses. Mais ils sortiront sans aucun doute confortés et rassurés par le très beau niveau de jeu déployé ce soir. Quant à Antonin Rouzier, chargé de faire oublier un Frantz Granvorka blessé, il aura tout simplement géré son match de main de maître, s’offrant même le luxe d’en sortir MVP. Cette première Ligue Mondiale sera celle de la révélation pour le jeune homme de 21 ans qui représente déjà l’un des meilleurs atouts du renouveau du volley français.

Le score:

38-36/ 19-25/ 21-25/ 25-21/ 15-11

Les réactions:

Antonin Rouzier: « On a vu ce soir une grosse prestation des Polonais. Pour un premier match je suis évidemment content d’être sorti MVP, mais pas totalement satisfait de ma prestation sur le terrain. On craque dans la tête au tie-break alors que l’on est encore dans le coup physiquement. C’est là que je me rends compte des exigences du haut niveau. Ce qui est sûr c’est que demain nous n’avons pas le droit à l’erreur, nous sommes invités, on doit faire honneur à cette wild-card et on a vraiment envie d’aller en demi. »

Toutes les photos des Bleus sur: http://liguemondiale.ffvolley.org

7 Commentaires

Classé dans Résultats et classements

7 réponses à “A quelques points de l’exploit

  1. jipils

    Un petit commentaire de la part d’un petit belge, donc on ne pourra pas dire encore que c’est un commentaire chauvin, étant donné que je suis de nationalité belge.
    Mon analyse est simple, le score devait être de 3/0 pour la France (dans le premier set Vadeleux ne touche pas la balle) , si le second arbitre et se n’est pas la première fois qu’il fait des boulettes contre l’équipe de Philippe Blain. Si le second avait pris c’est résponsabilité ou tout simplement si le niveau est trop difficile pour lui et bien qu’il arrête !! (et qu’on ne me parle pas de vitesse de balle car le second était placé à un métre de l’action).
    Toujours est-il félicitation à toutes l’équipe et à son staff.

  2. En effet Jipils, les français (dont je fait parti) peuvent se sentir frustré par cette décision qui a (peut-être) changé le cours du match. Difficile pour les français, devant une salle acquise à la cause de leurs adversaires, et ses quelques « débutants » de tenir ainsi cette préssion supplémentaire sur 5 sets.
    A noter cependant qu’il sera nécessaire aux bleus de trouver un peu de constance dans leur jeu pour espèrer remporter des titres internationaux. Il y a cependant dans cette équipes, des talents indéniables.

  3. Rafal

    A mon avis, la Pologne a gagné parce qu’elle jouait mieux que la France. C’était treizième victoire notre équipe dans Ligue Mondiale Volley 2007. Seulement nous n’avons pas perdu dans cet édition de tournoi. Dans votre équipe le mieux a joué ( à coté de Rouzier) Romain Vadeleux. C’est très rapide et dynamique joueur.

  4. ravi

    le match contre les USA s’annoncait perdu d’avance vu la composition de l’équipe par rapport aux matches de poule. Slavev et Rouzier n’ont pas été titularisé d’entrée alors que ce dernier a été MVP contre la Pologne. Je pense qu’il faut tourner la page et faire jouer les nouveaux

  5. jipils

    Frédéric CHAPOULIE

    A noter cependant qu’il sera nécessaire aux bleus de trouver un peu de constance dans leur jeu pour espèrer remporter des titres internationaux. Il y a cependant dans cette équipes, des talents indéniables.

    On peut dire que c’est l’analyse du match contre les USA…..dommage, mais cette équipe nous fait éspèrer pour Pékin…..
    L’homme des deux matchs pour moi: Vadeleux.

  6. Koobja

    Vous n’etes que des jalouxxx!!! c’est pas un point qui fait le match désolé… ah et puis Pologne en force!!!

  7. kociara

    I LOVE ANTONIN ROUZIER>>:*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s